• Aly

Né de mon ventre


Voilà à présent 6 mois et demi que tu es sorti...de mon ventre...


6 mois et demi que je sens ce poids au fond de mon ventre. 6 mois et demi que je ressens cette sortie douloureuse en caressant mon bas ventre. 6 mois et demi que la sortie de ma douche me fait détourner le regard de mon miroir. 6 mois et demi que j'ai la marque de la honte.


Oui, cette cicatrice me marque au fer rouge! Me range du côté de femmes auxquelles je n'appartenais pas. Je n'ai pas mis bas. Je n'ai pas enfanté mon bébé. On m'a tiré, enlevé ce petit être de mon ventre en y laissant son empreinte. C'est plus fort que moi, je me classe dans le tiroir "incompétente à donner la vie". (Et dieu sait oh combien je ne perçois pas les femmes césarisées ainsi!!!Mais c'est pour moi ainsi que je me vois....)


Comment cela a-t-il pu m'arriver? Moi qui avais accouché 2 fois par voie basse? Comment ai-je pu échouer dans le seul rôle que j'avais à accomplir dans ce moment là, dans cette grossesse là? Comment ai-je pu trahir mon fils à ce point?


Cette cicatrice semble me sourire.... Un sourire décalé en plus, pas asymétrique. Un sourire narquois qui poignarde mon coeur.


Pourquoi cette cicatrice me rappelle plus l'échec que la réussite et le bonheur? J'ai souvent honte de percevoir cette naissance ainsi mais elle est là,cette cicatrice. Et elle prouve que mon utérus est endommagé à jamais! Elle prouve que mon utérus sera a jamais différent. Mutilé. Perçu différemment par le corps médical. Certainement vu d' incompétent et sans doute "à risque" pour le futur. Cette cicatrice prouve mon étouffement. L'étouffement de tout mon investissement et de toutes mes démarches pour trouver une équipe prête à m'aider à accoucher par voie basse en siège. Ce n'est pas facile de trouver en Suisse des professionnels respectueux des besoins et des désirs des patients.Surtout dans un cas tel que celui-ci! Ils m'ont fait confiance, ont cru en moi et en cette naissance. Je leur en serai à jamais reconnaissante d'avoir pensé que j'en étais capable et de m'avoir suivie dans cette aventure. D'avoir respecté au mieux mes désirs dans le domaine du possible avec un protocole de siège bien difficile et stricte. Moi qui avait planifié un accouchement à domicile. Je revenais de loin!On a enlevé mon bébé, on a refermé ces couches de peaux mais en y laissant l'estime de moi-même, et la confiance en moi malgré toute la compréhension "concrète" que j'en ai.


Ce corps qui m'a lâchée en partie....Pourquoi? Pourquoi n'a-t-il pas fait son job correctement?Pourquoi nous a-t-il trahi?

J'en viens même à regretter d'être doula! D'en savoir autant sur la naissance, la grossesse, la psychologie et la physiologie d'un accouchement. Pourquoi me suis-je tant formée et informée? J'aurai sans doute mieux accepté et mieux vécu ma césarienne sans tout ce bagage de connaissances...

Je m'en veux de la percevoir ainsi car j'ai les éléments pour l'accepter et la comprendre. Mais non, je ne la digère pas! Avez-vous un moyen pour faire passer la pilule? Aider le transit?Tout le monde semblerait l'avoir ou te tendre des outils mais je ne dois pas comprendre le fonctionnement ou le manuel d'utilisation...


Pourquoi faire tant d'histoires de ce moment où ils ont donné la vie à mon 3ème bébé? Moi qui a un bébé, et en santé? Pourquoi repenser, et repenser ce jour, inlassablement comme une cassette vidéo foutue à chaque fois que je pose la main sur mon ventre? A chaque fois que mon bébé y pousse ses petits pieds, à chaque fois que l'un de mes enfants saute dessus pour jouer? A chaque fois que je me câline contre mon amoureux?


J'attendais tant de ce jour où j'allais à nouveau être confrontée à l'intime de mon être grâce à la douleur de la naissance. Ce moment où on accède à un autre niveau de compréhension du monde et de soi. Un moment mystique sans doute. C'est une étape si grisante de la naissance.C'est la récompense après 40 semaines de labeur. Or, ce jour-là, le jour où on a coupé mon ventre en deux, la douleur n'a pas eu la même saveur. Elle n'a pas été au rendez-vous. Elle s'est vue mesquine et langoureuse...sur les jours, les semaines, les mois.Cette douleur à tranché mon ventre et scalpé mon coeur. La violence perçue lors de ma groooosse épisio pour BB1 (que j'avais tellement mal vécue à l'époque) n'est rien comparée à cette mutilation là. J'échange 10 épisios va!...Contre 1 césarienne! Combien même, je ne le souhaite à aucune femme ....


Actuellement, j'entends ce qui c'est passé et les motifs de cette césarienne, que je valide....ma compréhension intellectuelle ne me lâche pas mais ma compréhension profonde, la compréhension de mon âme n'assimile pas.


Je le vis de mieux en mieux, chaque jour. J'essaie de percevoir cette cicatrice de façon positive. Mais c'est dur. Voir son sourire comme un sourire bienveillant. La crémer et l'aider à devenir plus jolie, plus discrète.....plus "belle". Ouiiii plus belle! Je pense que mon chemin avec elle se terminera lorsque j'en arriverai à en faire quelque chose de beau. Car la naissance de mon fils a été quelque chose de beau. Je suis née à nouveau. Oui, différente! Ce n'est pas la naissance de moi-même à laquelle je m'attendais mais c'est une nouvelle naissance!Une nouvelle vision de la vie.


Je remercie toutes les femmes césarisées qui ont prit le temps de me lire sur des groupes, forums, qui ont validé la violence de cet acte. Qui ne l'on pas banalisée. Qui ont été sans doute les seules à ne jamais émettre le fait d'avoir un bébé, un bébé en santé, d'être en vie, et blabla....Je remercie toutes ces personnes dotées d'empathie même sans avoir vécu cela. Je remercie mon homme, ma Chantal,qui n'ont jamais sous-estimé ma peine et sous-estimé l'acte que j'avais vécu et perçu.


Enfin, je remercie ma sage-femme avec qui j'ai pu pleurer sans doute toutes les larmes de mon corps de mon projet perdu, où j'ai pu parler sans honte et sans tabous et sans détours de tout ce parcours et qui m'a écoutée et soutenue avec bienveillance, empathie mais surtout compréhension et amour! Oui, amour!


A toutes les femmes césarisées, auxquelles je fais à présent partie....je vous comprends. Oui, je peux dire cette fois, je vous comprends! Et je vous envoi plein d'amour.


A toutes celles qui vivront une césarienne, n'hésitez pas à écrire, parler aux femmes autour de vous, vous renseigner!!Exprimez vos émotions, ressentis....afin de vous donner tous les outils pour vivre ce moment le plus paisiblement.


Avec tendresse et amour


Voici le lien concernant une association et ayant un forum sur la césarienne:

http://www.cesarine.org/apres/


Lien d'un groupe facebook entre femmes césarisées

https://www.facebook.com/groups/ceciliaetzelinebernaudin/


Pour thérapie, apprivoiser sa cicatrice etc...

http://www.julialitzen.ch/julia_Litzen_cesarienne_reflexologie_massages_therapeutiques/Cesariennes.html


#Naissance #Césarienne

© 2015 by Aly Douli Doula Mamma