Naissance d'Erwan


Après 4 naissances en maternité, les 2 dernières physio, après avoir tenté en vain de convaincre mon compagnon de prévoir un AAD (accouchement à domicile) pour la naissance de notre 1er bébé (le 4ème pour moi), après avoir beaucoup lu et m'être énormément informée sur la physiologie de l'accouchement, j'ai enfin convaincu mon compagnon d'accepter une naissance à la maison pour notre 2ème bébé (donc mon 5ème).


Je sais qu'il y a une sage-femme d'un autre département qui se déplaçe jusque chez nous, mais mon souhait pour cette naissance est d'accoucher sans aide médicale. Ma grossesse se déroule bien, aucune pathologie, aucun souci particulier, je suis dans la catégorie dite "à bas risque". Je suis tellement bien informée et préparée, que je sais que le corps d'une femme sais faire, à partir du moment où aucune intervention extérieure ne vient perturber le processus de la naissance, mais je sais aussi quoi faire en cas d'évènement inattendu.

Bref, tout se présente bien, j'ai un suivi de grossesse assez classique et sans souci, qui pourrait nous contraindre à renoncer à cette naissance à la maison! :-) Sauf que mon compagnon a peur.


A 30sa, je décide donc de recontacter celle qui va devenir notre sage-femme pour cette naissance.

Nous arrivons à 41SA, mon bébé est évalué "gros et grand", comme son frère. Durant la soirée, je me sens comme un lion en cage, mon compagnon me fait remarquer que je tourne et vire dans la pièce. Je lui réponds que je me sens "comme une femelle prête à mettre bas"...


Il doit être 22h40 environ, mon homme et moi sommes montés regarder un film dans notre chambre. J'ai une 1ère contraction qui pique un peu, quelques minutes plus tard une 2ème et nous entendons un "ploc" ! Ca coule légèrement, N. saute du lit et me ramène une serviette de toilette. Comme la sage femme a de la route et que je sens que ça va aller vite, je l'appelle, elle me dit partir tranquillement et me conseille d'attendre quelques contractions avant de me lever. N. prépare tout au rez de chaussée : matelas, alèses, drap pour improviser une suspension...


ça ne coule plus ou si peu, j'en déduis que la tête de mon bébé fait bouchon (il était déjà très bas, engagé depuis plusieurs semaines), je descends. Les contractions sont là, d'emblée rapprochées et fortes, je les passe agrippée à ma suspension, soit à 4 pattes, soit sur le côté, soit à genoux sur mon matelas, dans d'autres positions non calculées, je me laisse juste porter par mes sensation. Je gémis, je me sens parfaitement libre, libre de m'exprimer par le son, libre de laisser faire, libre de bouger. Puis arrive une succession de contractions si puissantes, que je ne sais plus rien à part cette douleur si intense, j'ai chaud, je transpire. Les contractions sont si puissantes que je sens la tête de mon bébé qui fait lâcher mon col à une vitesse hallucinante, aucun répit, je répète "ça fait trop mal !" et émets des râles, des sons gutturaux.

Une dernière arrive, je me jette sur le côté gauche, je suis toujours accrochée à ma liane, je sens la tête de mon bébé descendre d'un coup, je dis à N. : "il arrive !". J'ai envie de pousser, ça brûle, mais ça soulage en même temps, je mets ma main et je sens le sommet de sa tête, je pousse encore, je sens la tête qui avance, elle sort entièrement, je touche son visage et répète "mon bébé, mon bébé, il est là"...mon homme m'encourage, une dernière poussée et je sens sa rotation, ses épaules passer, son corps passer à son tour...il est là mon bébé, allongé sur le matelas, je le saisis et le ramène sur moi, son papa nous couvre, fait ce qu'il faut pour que nous soyons bien.


Il est minuit et notre bébé est né ! Il est si beau, si calme...il tète quasi immédiatement. Le travail a été d'une intensité incroyable, très rapide (1h20 !) et l'expulsion a duré quelques minutes tout au plus.


N. appelle notre sage-femme, elle lui demande quelques infos concernant notre fils et moi, donne quelques conseils en attendant son arrivée. Je suis très calme également, submergée de bonheur. Notre sage-femme est arrivée 1h30 après la naissance, elle m'a accompagnée pour la délivrance qui a eu lieu 2h après l'arrivée de notre bébé. Elle est restée avec nous durant 2h pour s'assurer que tout allait bien. Avant de partir, elle a pesé et mesuré notre fils (4kg290, 52cm), a rempli la paperasse. Après son départ, nous nous sommes endormis (enfin j'ai admiré mon bébé durant des heures !).

Le matin, notre "grand", de 3 ans à ce moment là, s'est levé et a découvert son petit frère, mes 3 plus grands étant absents de la maison pour plusieurs jours.


Et la vie a repris son cours... Nous gardon de cette naissance un sentiment de normalité, de paix, de confiance et de fierté pour mon compagnon, qui par ailleurs a bien mieux vécu cette naissance que celle de notre 1er en maternité.

#Naissance #Récits

9 vues

© 2015 by Aly Douli Doula Mamma