• Aly

Guide sans prétention pour mettre toutes les chances de bien démarrer son allaitement


Bon nombre de mamans demandent que faire pour aider à favoriser une belle aventure lactée.

Evidemment, quelques conseils peuvent toujours être de mise.

En voici donc quelques uns, suite à mes 4 allaitements et donc mes déjà 4 ans d'allaitement et peut-être plus puisque j'en ai toujours un en cours. Ce bilan de conseils vient aussi de mes expériences de suivis doula et aussi des expériences des copines qui m'entourent. Ce guide se voudra simple et un "tentinet" vulgarisant. J'espère simplement rendre accessible une information qui semble parfois être complexe ou mal transmise et vous donner quelques pistes de compréhensions rapides ou d' encore vous donner l'envie de vous renseigner plus profondément.




Principes facilitateurs


Un indispensable à encrer en toi


1. Ton lait sera toujours le plus adapté à ton bébé. Il n'existe aucun lait maternel mauvais ou empoisonné comme certains mythes peuvent circuler. Même si tu es fumeuse, ton lait reste le plus sain pour ton bébé.

2. Ton lait sera toujours bien assez nourrissant. Le lait s'adapte au fil des semaines et des mois aux besoins de ton bébé. (intelligente cette machine humaine quand même).

3. Tu auras toujours assez de lait.

A savoir que l'allaitement comporte vulgairement parlant; 2 phases.

La 1ère étant la phase endocrinienne; le sein réagit comme un réservoir. Le sein est rempli, bébé tète et le lait se vide. Avec le temps entre les tétées, le sein se re-remplit. Parfois des montées de lait spontanées se font et tu pourras avoir des fuites.

Puis, arrivera la phase 2: Nous dirons que l'allaitement est installé. Moins de risque idéalement de rater des tétées pour prétériter notre allaitement. Cette phase devient autocrinienne. Dite aussi la phase automatique. Le sein ne sera plus tendu par du lait stocké. Le lait se produira uniquement lorsque bébé tètera. C'est comme un robinet que bébé ouvre et ferme. Le lait est crée sur demande directement. Pas de stockage sauf si énormément d'heures passent. Là, on sentira peut-être ses seins devenir lourds.

La première phase varie d'une femme à l'autre. Elle se réduira au fil des maternités. Pour un 1er bébé on dit qu'il faut compter entre 4-6 mois d'allaitement exclusif pour arriver à la phase 2.

Je pense que c'est vraiment à nuancer. Ici, pour ma 1ère, avec allaitement exclusif 6 mois puis un sevrage à 13 mois, je n'ai jamais connu cette phase 2. Pour mes suivant cela est arrivé chaque fois de plus en plus rapidement. Il faut juste savoir que lorsque cette phase apparaît cela peut agacer bébé qui avait l'habitude de stimuler à peine le sein avant que les gouttes de lait tombent dans sa bouche. Or, à présent, celui-ci devra être un peu plus déterminé pour stimuler suffisamment longtemps le sein afin de créer la montée de lait. Certains bébés se mettent fortement en colère ou agité jusqu'à ce que le nouveau rythme soit pris.

4. Idéalement, les 12 premières semaines de vie de bébé, un allaitement devrait comporter entre 6-8 tétées minimum pour favoriser un allaitement qui dure et permettre de passer en phase 2 plus rapidement.



Avant la naissance


5. Tu peux lire des livres pour comprendre le fonctionnement de l'allaitement ou pour te donner confiance en toi et ton allaitement.

Ici je préconise ; "La voie lactée" très rapidement lu, basé sur sa capacité à allaiter. Le 2ème ouvrage; "L'art de l'allaitement maternel" de la LLL qui explique bien le fonctionnement physiologique et les bases de cet art.









6. Tu peux te mettre sur des groupes d'entraide d'allaitement sur facebook afin de déjà t'immerger dans le sujet par des questions/témoignages/problématiques qui se partagent. Cela pourra également être aidant surtout si tu rencontres des soucis les premières heures ou jours de vie de ton bébé. Tu n'auras pas à chercher quelqu'un pour t'aider, tu sauras directement où écrire et demander de l'aide. (J'aime personnellement beaucoup le groupe : "lait maternel au naturel" sur facebook car beaucoup de membres sont des conseillères en allaitement ou LLL et des mères ayant pratiqué des allaitements longs mais aussi le groupe "allaiter simplement")



7. Si la lecture t'es difficile, tu peux faire un cours de préparation à l'allaitement avec certaines conseillères en lactation dans des centres. (A mère et terre à Chavornay, ils en proposent par exemple et sauf erreur à la corbière d'Estavayer-le-lac aussi.)

8. C'est apparemment prouvé qu'il n'est pas nécessaire de le faire; cependant certaines mamans préparent leurs mamelons dès la 36e sem de grossesse en laissant leurs seins nus sous leur t-shirt, en faisant des massages avec le pommeau de douche ou avec une vieille brosse à dent sous la douche ou encore en étirant simplement un peu le mamelon. (Ayant tenté personnellement l'expérience avec et sans préparation, j'y ai vu une différence mais c'est un sujet controversé. L'important est de s'écouter et de se respecter dans ce processus si on désire le faire).

9. Tu peux mettre dans ta valise pour la maternité ou avoir chez toi: un tube d'homéo belladona 5CH, de la tisane gallactogène ou tisane de fenouil, de l'argile verte en tube.


Après la naissance/post partum directe

10. Mettre bébé au sein le plus tôt après sa naissance. Le laisser idéalement venir prendre le sein seul, lui laisser son rythme mais en tous les cas, lui proposer de téter.

11. Favoriser le peau à peau. Les câlins.

12. Eviter toutes tétines/sucettes/lolettes. Que cela soit pour un biberon d'eau sucrée (en cas de césarienne) comme pour simplement calmer un chagrin. Il y a un gros risque de confusion sein-tétine les premières heures et jours après la naissance. Il est donc important de donner uniquement le sein car oui, téter une tétine ou un sein est tout à fait différent! La prise en bouche n'est pas du tout pareille.

13. Il est conseillé de bien s'hydrater voir d'aider la production en buvant un litre d'eau, ou de thé de fenouil les heures suivants la naissance. Il n'est pas primordial de boire sans cesse du thé de fenouil ou plantes galactogènes car cela augment la quantité d'eau dans le lait mais pas de gras. De plus, certains bébés supportent mal certaines plantes et ont mal au ventre. Sois donc attentive à comment réagit ton bébé.

14. Un étude aurait prouvé que si le partenaire soutient le projet d'allaitement et qu'il est lui aussi porteur de ses valeurs, la réussite de l'allaitement maternel serait doublée.


Les premiers jours de vie/séjour à la maternité

15. Tu n'es pas obligée d'attendre un minimum de temps entre les tétées. Au contraire! Plus tu donnes ton sein et plus tu aides ta production à bien s'installer. Plus bébé tètera et plus tu produiras de lait.

16. Pour protéger tes mamelons d'éventuelles crevasses (peur ultime des jeunes mamans et accessoirement menace ultime des sages-femmes pour éviter que la mère ait trop son bébé au sein), profite au maximum de mettre tes seins à l'air. L'air sera le meilleur remède. Une goutte de lait maternel au bout du mamelon et nichons à l'air seront le remède le plus efficace! Toutefois, on sait bien que tu seras pas forcément seule en chambre et que peut-être ta voisine recevra l'équivalent de tout son quartier en visite. Pour pallier à ce problème, la crème Raphael remporte un vif succès. La crème réparatrice onguent de chez Mère et Terre aussi. En cas de crevasses, les coquillages d'allaitement ou les copettes en argent restent les meilleurs outils. Le premier étant beaucoup moins cher que le second, il faut le dire. (ces 2 accessoires se trouvent également en vente à Mère et Terre et parfois chez certaines SF libérales).














17. Les douleurs de début de tétées devraient passer au bout de quelques jours ou semaine. Si une douleur persiste toute la durée de la tétée, demande à faire vérifier tes positions d'allaitement à la conseillère en allaitement de l'hôpital. Je rappelle que la lèvre de ton bébé doit être retroussée, son menton bien descendu.Demande également à faire vérifier les freins de lèvres et de langue. (peu de médecins et conseillères sont vraiment connaisseurs du sujet mais demander ne coûte rien) Sinon, dès ta sortie, demande à une conseillère IBCLC ou LLL de passer chez toi. Elle te confirmera si tes positions sont correctes, la prise en bouche de ton bébé bonne et si un rdv chez un ORL s'avère nécessaire pour contrôler les freins et éventuellement les couper si ceux-ci sont trop courts.












18. La montée de lait arrive généralement au jour 2-3....évite le tire-lait pour vider ton sein rempli. Favorise plutôt la douche chaude sur le sein et les massages du haut vers le bas afin d'extraire manuellement le lait. C'est pas facile, mais si tu y arrives, ça aide beaucoup pour les jours qui suivent. Je te rappelle la règle: plus tu stimules et plus ton sein produit!

L'utilisation d'argile verte en cataplasme aide aussi pour décrisper les tissus tendus.

19. Ton bébé va souvent s'endormir au sein. Pour le retirer, il faudra que tu passes ton auriculaire dans sa bouche afin de déventouser sa prise. Si tu tires directement ton bébé, le risque de crevasses risque d'augmenter.

20. Ton bébé tètera parfois 2 minutes et parfois 15....cela ne signifiera pas que ton bébé a quasi rien pris en 2 minutes. Des bébés se nourrissent à chaque tétée en 2 minutes et tiennent autant de temps qu'un bébé qui fait 20 minutes. Sa tétée est simplement plus efficace ou ton débit de lait fort. Parfois un bébé peut rester au sein 45min. Vérifie cependant qu'il tète vraiment. Il doit y avoir un bruit de déglutissions. Si tu n'entend rien, ton bébé a sans doute besoin de "loler". Du coup, il fait durer sa tétée. A toi de voir si tu es ok de proposer ton sein pour combler son besoin de succion. Sache simplement que c'est un besoin de se rassurer. D'être près de toi. Certains bébés sont très demandeurs d'autres pas du tout. Cela varie beaucoup du caractère de ton bébé, de son vécu durant la naissance, si prématurité ou pas, etc etc.... Si proposer ton sein ne te réjouis pas. Tu peux utiliser le portage, le peau à peau comme moyen de remplissage affectif. Si sa demande de succion est malgré tout plus forte, reste à toi le choix d'une tétine/lolette. Le risque de confusion sein/tétine sera présente. D'autant plus augmentée lors des premiers jours de vie puis réellement diminuée mais jamais irradiquée. Ce risque peut donc arriver n'importe quand. A toi donc de faire tes choix en conscience. Ayant eu des enfants très demandeurs, je sais aussi que la santé des parents est essentielle. Fais de ton mieux mais ne culpabilise pas si tu dois faire le choix de proposer une tétine.

21. Si ton bébé semble s'étouffer, faire des grands bruits lors de la tétée. Qu'il galère à gérer le fort débit de ton sein, sans doute la raison est un réflexe d'éjection fort. Dit REF. Le Ref peut être un grand atout si bébé le gère bien. Tétée rapide, bébé bien repus rapidement. Mais cela peut aussi être plus compliqué pour d'autres bébés moins débrouilles. Grandes prises d'air, donc plus de douleur de ventre, et problème de prise. Un conseil; si tel est le cas, éviter toutes positions de seins qui "pendent". Favoriser une prise où le sein est un peu sur l'arrière. Idéalement couchée sur le dos....histoire que le lait ait plus de difficulté à sortir.


Au fil du temps

22. Le cododo aide à la gestion de l'allaitement pour la mère la nuit et peut être une solution non seulement agréable favorisant un bon bonding mais pratique.

23. Si tu n'apprécies pas beaucoup allaiter à l'extérieur sache que certains lieux offrent des espaces spécialement dédié à l'allaitement. Tu peux télécharger l'application "mamamap" et elle te proposera les lieux par geolocalisation.

24. Partager le moment nourricier avec ton compagnon n'est pas forcément le plus pertinent pour mettre les chances de ton côtés. Comme dit plus haut. Plus bébé tète et plus il stimule la lactation. Le but est donc d'éviter de rater un maximum de tétées voir même de plutôt se créer des opportunités d'en avoir. Peut-être l'option biberon donné par papa peut être remplacée par un moment de massage bébé, donner le bain, faire du portage, etc... Ou encore, donner le biberon plus tard, une fois l'allaitement automatique installé. Mais aussi afin d'éviter le risque de confusion sein/tétine, proposer le lait dans un autre support que le biberon. Un DAL ou une tasse à bec sont aussi d'autres solutions même avec de petits bébés.

25.En cas de douleur d'aiguille soudaine dans le mamelon. Fais vérifier à ta sage-femme si un muguet/candidose s'installe. ça peut arriver parfois. Eviction de sucre en premier lieu si cela est suspecté. Mettre du bicardonate de soute dans la bouche de bébé avant tétée, et sur le sein après tétée. Si langue de bébé blanche et que l'hypothèse semble s'affirmer, trouver du bleue de gentiane et se transformer en sirène. Si les symptômes durent appeler le pédiatre.


26. En cas de sein chaud, avec des zones rouges sur le sein, cela peut annoncer un engorgement voir pire, une mastite. N'attends pas que la fièvre arrive pour agir. Tu peux déjà utiliser ce rituel;

Lavette de chaud avant tétée sur le sein, homéo belladona et arnica 5ch, variations des positions d'allaitements ++, position de la louve ++, et lavette de froid sur le sein à la fin de la tétée.

Si cela persiste, et que la fièvre s'installe, appelle ton médecin.


27. Si tu soupçonnes une baisse de lactation les indispensables sont: dormir, manger sainement, beaucoup boire. Si vraiment cela ne suffit pas, 1-2x/jour tu peux boire une tisane favorisant l'allaitement. La méthode qui aide bien est la supra alternance. Tu mets bébé 1-2 min à un sein et tu changes, 1-2 min à l'autre sein, et tu changes....ainsi cela force à créer plusieurs montées de lait. Mon outil secret personnellement c'est l'huile d'allaitement de chez Weleda. Tu mets sur ton sein et quelques heures après, celui-ci est déjà plus galbé.

28. Si tu accouches en été, ton allaitement suffit en apport d'eau, tu n'as pas besoin de forcément donner un biberon d'eau pour compléter. Cependant, n'hésite pas à augmenter la dose de tétées!

29. A l'heure actuelle, nous entendrons beaucoup de pédiatres conseiller un allaitement exclusif jusqu'à 4 mois. Cependant, selon l'OMS il est recommandé plutôt 6 mois. La diversification pouvant commencer ensuite si bébé se sent prêt. Selon les principes de la DME (diversification menée par l'enfant), un intestin prêt à vivre une diversification serait mûre simultanément que l'enfant se tienne assis. (ou presque assis). En tous les cas, l'allaitement à lui seul peut couvrir les besoins de bébé et cela même jusqu'au 12 mois. No panique donc si tout à coup vous auriez un bébé non demandeur d'autres aliments.

et enfin 30. Tu peux absolument tout manger! Rien n'est interdit en période d'allaitement! Cependant tout est permis à partir du moment que tu manges VARIES et avec PARCIMONIE. Parfois certains bébés supportent moins certains de nos aliments et auront plus de tendance à avoir des coliques mais c'est du sur mesure et vraiment à observer ce que vit ton petit. 3 aliments sont cependant délicats et peuvent selon les sensibilités diminuer la quantité de lait. La sauge (sous toutes ses formes), le persil et la menthe. Pour les 2 derniers il faut quand même t'en envoyer un bon paquet mais à l'heure estivale et des mojitos sans alcool....autant prévenir!


Voilà, j'espère avoir pu t'apprendre quelques petits trucs et qui sait, peut-être permis de te rassurer pour te lancer dans cette belle aventure de l'or blanc.


Enjoy!!



Homéopathie aidant pour l'allaitement

#allaitement

© 2015 by Aly Douli Doula Mamma