• Camille

Naissance d'un ange


A toi mon fils, A toi Kasey Joshua

Tu as chamboulé nos vies avant même d’être avec nous Tu as pris ta place alors que nous ne t’espérions plus Tu as su nous montrer ta présence avant même de te sentir Tu nous as donné tellement d’amour autant que tu en as reçu

Tu étais si petit mais si grand à la fois Tu as choisi de venir dans notre famille Tu nous a choisi Tu es parti Tu t’es envolé

Accoucher de toi a été la chose la plus douloureuse, La plus difficile, La plus éprouvante Mais aussi la plus belle chose que je n’ai jamais eu à faire. J’ai donné naissance à un ange. J’ai renvoyé un être de lumière auprès de Dieu

Dans la nuit tu es venu A la lueur d’une bougie tu as nous as rejoint Petit corps tout froid, grande âme toute chaude T’accueillir et te dire au revoir Petit cœur ne bat plus Petit cœur s’est arrêté

Une larme qui coule, Un sanglot qui déchire le silence


Mon ange, mon Kasey Joshua, je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai toujours


Maman

Voici ton histoire.


Tu as choisi de venir te loger au creux de mon ventre, à un moment de ma vie où je me posais beaucoup de questions. Cela faisait un an que je te désirais. Par deux fois, tu n’es pas resté. Mais cette troisième était la bonne.

Dès le début, j’avais envie de garder ta venue pour moi. J’avais besoin qu’on soit dans notre bulle à tous les deux. Rien que toi et moi, comme si je devais profiter de chaque minute.

Tu as toujours été très discret, mais tu me montrais que tu étais là. Je te sentais grand, fort, puissant, au-delà. Parfois je pensais que tu étais trop beau pour cette vie et j’étais curieuse de te découvrir.

Tu m’as protégé quelques fois, souvent même plus que ces moments que j’ai ressenti. Tu m’as montré le chemin de mon cœur. Tu l’as tenu dans tes mains, tu l’as entendu battre et tu l’as serré si fort que ton empreinte y est gravée à jamais. Tu m’as ouvert les yeux sur la vie, sur l’amour et j’ai vu la lumière.


Ma grossesse a été comme une méditation de plusieurs mois. Comme si je devais découvrir certaines choses pour pouvoir accepter ce qui allait arriver. Elle m’a forcée à me reposer quand c’était nécessaire, elle m’a donné du courage pour prendre soin de ton papa qui luttait pour garder le sourire depuis quelques mois, elle m’a donné la force de soutenir ton plus petit de tes grands frères dans le début de son combat contre sa leucémie.

La semaine où tu as préparé ton départ a été remplie de signes. Un appel téléphonique, anonyme, en pleine nuit. Un ange doré de la crèche playmobil qui s’est retrouvé sur mon lit, une plume rose dans le frigo…. J’ai vu tous ces signes, mais jamais je n’aurais pu savoir ce qui se préparait.


Le 8 mai 2016, jour de la fête des mères, mais aussi des 10 ans du plus grand de tes grands frères, après avoir été couverte de cadeau, j’ai eu envie de passer un moment avec toi. J’ai pris un AngelSound (doppler fœtal) et j’ai été dans ma chambre m’allonger pour profiter de ce moment avec toi. J’avais besoin de me connecter à toi, de te ressentir, après une semaine agitée entre hôpital pour ton frère, ménage et préparation de ta venue. J’étais à 36sa.

J’ai cherché ton petit cœur, en bas, en haut, à gauche, à droite…. J’ai essayé de te faire bouger…. Et j’ai su….


A la maternité, où ton papa m’y a vite conduite pour un contrôle, ils ont d’abord cru que tout allait bien… mais c’était mon cœur qu’ils captaient. Un gynécologue a dit que le liquide était trouble, elle a appelé son chef. Le chef a dit « la grossesse s’est arrêtée Madame, je suis désolée »

Contrôles, échos poussées, prises de sang…. Il fallait préparer ta venue. Doula et Sage-Femme prévues pour ton accueil à domicile m’ont rejointes. Une amie est venue partager son expérience d’être aussi passée par là. Il y a eu des larmes, des rires, des colères, des réflexions.

Ton papa a choisi de rester à la maison avec tes 3 grands frères. Son sourire déjà difficile à voir avait totalement disparu, son soutien n’aurait pas été à la hauteur de la situation. Il a préféré me laisser entre les mains de notre Doula, A. Il avait totalement confiance en moi et en elle. Aujourd’hui je le remercie, il m’a offert ce dernier moment avec toi.


Ça a commencé vers 18h30, ovule pour provoquer l’accouchement. J’étais libre, personne ne venait interférer. Tout le monde a été tellement respectueux. J’ai choisi de vivre cette naissance pleinement, sans péridurale, j’avais besoin de cette douleur physique pour y croire je crois.


Vers minuit, j’ai réalisé que je ne t’avais pas dit « au revoir », ni que tu pouvais partir…. Une amie R.S. m’a aidé à distance pour débloquer les émotions de cet accouchement. C’est après son soin (dont j’ignorais l’heure) que j’ai réalisé cela. J’ai fait une prière, je t’ai dit combien je t’aimais, je t’ai remercié de m’avoir offert cette chance de te connaitre et je t’ai dit que j’étais prête à te laisser partir.


A 2h17, j’ai donné naissance à un Ange. Oui un Ange. Tu étais si beau et si parfait, si grand et si paisible. Tu as déployé tes ailes et tu as volé vers la Lumière. Je t’ai rendu ta liberté.


Grâce à toi, j’ai pu vivre le plus beau de mes accouchements, à la lueur d’une bougie, j’ai senti la force de la vie, aux côtés de femmes admirables, j’ai senti le souffle de leur féminité.

J’ai vécu ce que je devais vivre pleinement. Et j’ai eu tous les signes sur ma route pour me dire que j’étais au bon endroit et que tout était juste. Les ailes d’anges en pendentif de la sage-femme qui a pleuré avec moi quand le médecin a dit que tu ne vivais plus, la doctoresse de garde cette nuit-là dont je n’oublierai jamais le nom « Dresse Miraculeux », une sage-femme avec 33 ans d’expérience t’a accueilli le temps que je reprenne mes esprits et s’est occupé de toi avec moi, une Doula que j’ai croisé par hasard les jours qui ont suivi ton arrivée dans mon ventre, et la chambre dans laquelle on m’a mise qui portait le no 29, chiffre qui est toujours avec moi dans les moments importants de ma vie.


Un prêtre est venu te bénir avant que je quitte la maternité sans toi dans mes bras, mais dans mon cœur pour toujours et à jamais.




#Naissance #Récits #Mort

93 vues

© 2015 by Aly Douli Doula Mamma