Profil
Chercher par Tag
Suivez-moi
  • Facebook - Grey Circle

Naissance de Mérédith

A toi, qui m’a donné un second souffle…

Jeudi 10 novembre 2016, je me réveille encore une fois en me disant que tu n’avais toujours pas envie de montrer ton bout du nez. Je ne suis donc pas contente et épuisée de t’attendre, mon gros ventre me fait souffrir, je n’arrive plus à me baisser et dès que je mange, mon estomac me fait mal !

Je décide donc d’appeler ta tante, N, quand elle me répond, je fonds en larme, car OUI, j’en peux plus ! Je lui raconte, avec toute ma culpabilité, que je t’en veux de vouloir rester au chaud ! Elle me réconforte et m’explique que c’est la première fois que je suis fâchée contre toi, mais que ça ne sera de loin pas la dernière !


Je vais me préparer et je pars chez N pour me changer les idées et prendre dans mes bras ton cousin, A, venu au monde 2 mois avant !

Nous mangeons une bonne saucisse à rôtir et sans doute un délicieux dessert ! Sauf erreur, ta Grand-Maman était là ! Je passe une jolie après-midi et je rentre !

Quand j’arrive chez nous, ma chère amie, arrive pour me rendre visite. Me voyant fatiguée et avec le moral en baisse, elle décide de me plier le linge et de me réconforter.

Vers 17h, je lui demande de partir car je suis vraiment très fatiguée et j’aimerai aller me reposer. Elle part et je me glisse dans le lit, je ferme les yeux et commence un peu à somnoler…

Puis 40 min plus tard, j’entends un bruit, LE BRUIT, un PLOUK, comme un ballon qui pète à l’intérieur de moi et du liquide qui se verse entre mes jambes ! Folle de joie, je comprends que tu as percé la poche des eaux ! J’appelle ton papa, qui depuis une semaine tous les matins te demandait de venir ! Je lui raconte avec toute mon euphorie que j’ai perdu les eaux. ENFIN me répond-t-il, il saute dans le train et arrive !

J’avertis notre sage-femme (M) et notre Doula (A), elles me disent de les rappeler dès que les contractions arrivent régulièrement.

Quand ton papa (T) arrive, nous décidons de manger, enfin, je mange des tartines de mousse de canard en regardant "le meilleur pâtissier" ! J’adore, j’en mange à n’en plus finir. Vers 20h, je ressens quelques contractions, je me mets sur le ballon et essaye quelques exercices qui me soulagent. N’ayant pas d’autre forte contraction, nous décidons d’aller au lit !

Vers 22h-23h, je commence sérieusement à avoir mal, des fortes douleurs de règle, nous commençons un peu à regarder le rythme des contractions et nous appelons notre Sage-Femme et notre Doula pour les avertir. Vers minuit, nous les rappelons et nous pensons qu’il serait bien qu’elles viennent car mes contractions me font vraiment mal !

Elles arrivent, T me prépare un thé d’accouchement, notre Sage-Femme, notre Doula et ton Papa me massent le dos.

Notre Sage-Femme me fait un contrôle pour savoir où j’en suis, elle m’annonce que rien n’est ouvert, effacé ou dilaté ! Sur le moment, je n’entends rien, je voulais que tu viennes donc tu serai là ! Elle me propose donc un bain, pour elle les contractions devraient partir car selon le contrôle ça ressemble à un pré- travail !

Pourtant les contractions continuent, dans le bain, je m’accroche à ton Papa, j’ai mal !

Notre SF, me donne de l’homéopathie et nous essayons de parler un peu de mes peurs. Avec surprise, car j’étais sûr que j’étais prête à ta venue, je commence à exprimer une de mes peur ! En l’exprimant, cela me soulage puis je vomis. Et je sens que le travail avance !

Nous sommes toujours dans notre chambre à coucher avec peu de lumière, SF, Doula et T me massent, me rassurent, j’exprime peur sur peur et je vomis aussi. Ce schéma est très bizarre pourtant il me fait avancer sur le chemin de ta venue ! Je ne pensais pas avoir encore toutes ces peurs en moi ! Notre SF fait un travail génial pour m’aider à exprimer mes ressentis. Je commence à être à bout de force, je suis fatiguée de ma nuit blanche et je suis épuisée ! Il est 5 heure du matin, notre SF me fait un contrôle et nous décidons de partir au CHUV, comme initialement prévu ! Au contrôle elle m’annonce que mon col s’est effacé ! Bonne nouvelle! De minuit à 5 heures, mon col s’est effacé ! Je peux donc aller tranquillement au CHUV ! Notre Sage-Femme restera ici et notre Doula nous accompagnera !

Nous partons donc en voiture avec ton Papa, sa mission conduire et moi me gérer avec des contractions dans la voiture, je répète dans ma tête "accueil, accueil,…" afin d’accepter les contractions, pour qu’elles soient moins douloureuses !

Nous arrivons au CHUV, je n’attends même pas ton papa et je fonce en salle d’accouchement, je suis accueillie par une vieille dame (sage-femme), un peu trop agressive à mon goût ! Qui me met sur un lit et me dit que je ne peux pas arriver et demander une péridurale, que pour ça il faut un dossier, mais que mon dossier et dans le bureau du grand chef et que lui n’est pas encore là,… Bref, cela ne me regarde pas qu’on me donne juste un soulagement !

Elle demande à notre Doula et à ton Papa, de me déshabiller enfin avec ses termes "allez tout le monde donne un coup de main" ! Puis arrive une flopée de médecins, qui prennent toutes mes affaires, les mettent sur mon lit et nous disent "vite, faut partir, nous avons une urgence" ! Je me fais déplacer ailleurs en vitesse.

La salle est mieux, plus petite, plus à mon goût ! Je suis tellement dans ma bulle grâce à l’étape "à la maison" que je me laisse guider et me concentre sur toi !

Nous allons avoir une deuxième sage-femme qui va me faire un contrôle et qui est douce, puis elle va laisser la place à un autre sage-femme homme ! Qui sera notre SF durant tout l’accouchement !

Il me donne une bonbonne à sentir, un truc pour me shooter et me soulager de mes contractions en attendant que ma péridurale soit installée. Notre sage-femme homme est doux et sympa. Il prend le temps de lire nos souhaits pour ta naissance et nous prenons le temps d’en discuter entre deux contractions !

Vers 6 heures, l’anesthésiste arrive enfin, mais il repart car une nouvelle urgence ! Il revient 1 heure après mais il repart car il n’a pas son désinfectant de la bonne couleur ! Je commence à blaguer car j’en peux plus, je suis épuisée et je suis à moitié shootée avec ce gaz qui me donne à sentir ! Il arrive enfin ! Il me pose ma péridurale et nous attendons qu’elle fasse effet ! Sauf que rien ne vient ou juste d’un coté ! Nous rappelons l’anesthésiste qui avait bien mentionné vouloir faire ça correctement puisqu’il m’avait fait attendre ! C’est donc raté ! Il doit me repiquer, mais attention dans une position très désagréable et je ne dois pas bouger ! Il me modifie ma péridurale et me rajoute une rachidienne, ainsi la douleur va se couper directement et quand la rachidienne s’estompera, la péridurale prendra le dessus !

Je blague en référence à Ben Warren de Grey’s Anatomy qui n’aurait jamais loupé son anesthésie ! Le SH, notre Doula et ton Papa rigolent, mais l’anesthésiste un peu moins :-) !

Voilà 8 heures et je ne ressens plus rien, nous profitons avec ton papa de dormir une petite heure. Ton papa décide d’aller manger un sandwich au jambon, quand il revient, il pue le jambon, une horreur pour moi ! Je bois un peu mais presque rien car tout me fait vomir !

La douleur commence à revenir, on nous explique que tu es mal engagée, tu as ta petite tête contre mon bassin et ça fait mal, et ce n’est pas quelque chose que la péridurale peut soulager ! Ton papa recommence à me masser et je lui demande d’appeler ma maman !

Je lui parle, en pleure ! J’en peux plus, je vais jamais y arriver ! Elle me réconforte, elle me parle de toutes les étapes de ma vie où je ne pensais pas y arriver et que j’avais fini par tout réussir ! Comme à son habitude elle me rebooste et elle me fait du bien !

Ton papa est fatigué à force de me masser, j’ai l’impression que tu ne vas pas sortir à la bonne place, tellement j’ai mal ! Les heures passent et mon col se dilate vite, mais ce n’est toujours pas suffisant pour que tu viennes.

Je demande souvent ma brosse, car j’ai un besoin de me brosser les cheveux, ce qui fait bien rire ton Papa et notre Doula !

Je commence à nouveau à exprimer des peurs, encore ! Je vomis encore ! Mais je sens que tu avances et que nous sommes proche l’une de l’autre. Je fais des vocalises, je te vois, je te visualise, je respire, j’essaie de me connecter ou de rester connectée à toi ! La douleur est présente malgré la péridurale !

Il est 14h30 et je te sens entre mes jambes mais je ne dis rien, sans doute pas encore prête ! Le SH me contrôle et me dis que c’est pour maintenant…

Je suis sur le dos, le bassin plus bas, comme accroupie et je vais essayer de pousser quand ton papa part ! Nous sommes dans l’incompréhension, il nous dit qu’il a vraiment besoin d’aller aux toilettes, je le laisse aller et je me retiens, je pense que nous avons aussi un peu ri de cette situation !

Dès qu’il revient, je me mets à pousser, mais rien ne vient, tu n’es pas encore prête ou peut-être est-ce moi qui ne le suis pas encore ! Le SF me dit d’attendre encore 30 min, plutôt que de me fatiguer encore plus ! Nous patientons encore 30 min, et je comprends que si je veux que tu viennes, je dois me relever et me mettre assise, mais je comprends aussi que si je fais ça, je vais revomir. J’attends encore un peu, puis je le fais, cette fois, je crois que je suis prête, je me relève, notre Doula me jette le seau, je vomis et c’est LE moment !

Le SF me demande de pousser, d’autres médecins arrivent, une gynécologue (enfin... plein de pieds que je remarque mais rien ne me déboussole ou me déconnecte de toi ! Ils sont tous là pour t’accueillir et observer comment tu vas avec ce séquestre pulmonaire tant redouté ! Je pousse, une, deux, trois fois ! Je sens tes cheveux, notre SF homme prend l’huile de noisette (sur notre demande) et t’en badigeonne la tête pour que ça soit plus facile à passer !

Il est 15h15, les SH me demandent de me mettre autrement car tu commences à faire de la tachycardie, car oui tu es aussi épuisée !

Puis à 15h21, tu viens au monde ! Tu es là Mérédith !



Le SF te pose sur moi, je te vois sur moi et je crois que je n’étais pas encore tout à fait prête, je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas où poser mes mains. Les pédiatres te reprennent pour aspirer le liquide dans ton nez, je souffle, soulagée ! Puis il te repose sur moi, à nouveau je te touche un peu mais encore trop maladroite ! Ils te reprennent à nous et enfin te repose sur moi et c’est bon, tu prends mon sein et tu manges comme une gourmande et moi, ENFIN, je suis prête à devenir ta Maman ! Tu manges à l’autre sein.

Et toi, tu m’as regardée avec tes sourcils froncés, l’air de dire " Mais qu’est-ce que je fais là !" Ton Papa coupe le cordon et mon placenta sort ! Le SF prélève un bout du placenta pour l’isothérapie et nous annonce qu’il doit partir ! Il est resté pour ta naissance car il finissait normalement avant ! Nous le remercions, il a été un cadeau car il était respectueux de ta naissance !

Les médecins sont venus te chercher pour te mettre un moment sous couveuse, afin d’observer si tu allais bien avec ce séquestre ! Ton papa est resté avec toi et moi je me reposais avec notre Doula dans la chambre d’à côté !

Quand ma péridurale s’est complètement estompée, je vous ai rejoint, ton papa a fait du peau à peau avec toi et puis je t’ai prise aussi, tu dormais paisiblement ! Ton premier repas à mes seins t’avait tellement rempli que tu pouvais juste te reposer.

Nous sommes ensuite monté en chambre. Grande surprise, une chambre en privée car plus de place en générale donc chambre double, mais grande !

Tes deux grands-parents sont venus, te rendre visite, ils ont pu te prendre dans leur bras, ils étaient tellement contents de rencontrer Mérédith !

Ils sont ensuite allés manger et fêter ta venue au restaurant !

Nous sommes restés les trois, dans le lit et nous avons compris que notre coeur s’était envolé pour devenir tes parents !

Pour finir, ton papa est rentré et toi tu es allée dormir en nurserie, durant la nuit, une sage-femme t’a amenée près de moi pour manger, tu étais dans une toute petite grenouillère verte et blanche, tu m’as regardée avec tes sourcils froncés et je t’ai vu, là pour la première fois réellement. J’ai compris que maintenant et grâce à toi, j’étais devenue Maman et que tu me donnais un apaisement, un second souffle,…

… MERCI

© 2015 by Aly Douli Doula Mamma